Le boxeur et pratiquant d’arts martiaux mixtes (MMA) Conor McGregor plaide coupable pour éviter la p


La star irlandaise de 30 ans de l’UFC (Ultimate Fighting Championship) Conor McGregor a conclu un arrangement avec le procureur de Brooklyn pour éviter un procès et une éventuelle peine de prison pour son implication dans un incident au Barclays Center, salle omnisport située à Brooklyn, le 5 avril dernier.


Le 5 avril dernier, McGregor et d’autres membres de son entourage, dont son partenaire Cian Cowley, ont pénétré dans le parking du Barclays Center afin d’attaquer un bus transportant un groupe d’athlètes et d’employés de l’UFC, dont son opposant Khabib Nurmagomedov, objet de sa colère. Un chariot en métal a été projeté sur le bus causant des dommages matériels et deux combattants, Chiesa et Borg, ont également été blessés, les obligeant à se désister de leurs matchs prévus le 7 avril. La scène a été filmée, permettant de l’identifier clairement. Ils ont également perturbé une conférence de presse de l’UFC.


Cet incident faisait donc encourir jusqu’à 7 ans de prison à Conor McGregor pour menaces, coups et blessures, mise en danger d’autrui et violation de propriété privée. Aux Etats-Unis, ces faits se regroupent au sein de pas moins de 12 chefs d’accusation. McGregor se serait rendu de lui-même à la police dans la nuit de jeudi selon un policier.


Cependant, la loi pénale américaine offre la possibilité de plaider coupable à certaines infractions liées aux faits, sorte d’alternative au procès permettant d’éviter la prison. Ainsi, le boxeur a conclu un accord avec le procureur de Brooklyn afin de plaider coupable pour trouble à l’ordre public (disorderly conduct - Penal Law 240.20). Cet accord prévoit que Conor McGregor doit effectuer des travaux d’intérêt général, suivre une formation de contrôle de soi et payer des dommages et intérêts à la compagnie de bus pour réparer les dommages causés. En échange, le procureur de Brooklyn a accepté d’abandonner les charges. L’infraction de disorderly conduct constituant ce correspondrait à une contravention en France, celle-ci ne sera pas inscrite dans son casier judiciaire et n’affectera pas son visa lui permettant de travailler aux Etats-Unis. Le procureur de Brooklyn s’est exprimé en affirmant qu’il s’agissait d’un accord juste permettant de tenir pour responsable le défendeur et d’assurer une réparation aux victimes. Conor McGregor s’est lui montré très reconnaissant envers le procureur et le juge new yorkais de lui permettre d’aller de l’avant, remerciant également sa famille et ses fans qui ont été très présents.


Cette affaire ayant mis entre parenthèses sa carrière, son manager prévoit que Conor McGregor se remette rapidement au travail avec un combat historique pour l’UFC l’opposant prochainement à Khabib Nurmagomedov, l’un des athlètes présent au sein du bus lors de l’incident.


[Les avocats pénalistes du cabinet Galluzzo & Arnone, anciens Procureurs de Manhattan, ont défendu de nombreuses personnes accusées d’agressions et coups et blessures avec un excellent taux de réussite. Si vous ou un de vos proches a été arrêté et poursuivi pour de telles infractions, n’hésitez pas à les contacter pour être conseillés et assistés afin de constituer un dossier solide.]